Les hausses de taxes dans les différentes municipalités du Québec et leurs impacts sur les propriétaires de logements locatifs

Publié le par Martin A. Messier

Sujet(s): Mot de l'éditeur

Les hausses de taxes dans les différentes municipalités du Québec et leurs impacts sur les propriétaires de logements locatifs

L'année 2020 sera définitivement une année qui marquera les propriétaires et les locataires, par une hausse de taxes, combinée dans plusieurs cas à une hausse de l'évaluation foncière qui a eu lieu dans les derniers mois ou les dernières années.
Il est important pour chacun des propriétaires de bien mesurer l'impact de leur décision sur les loyers et sur les conséquences qui découlent de la hausse de taxes.

En effet, à chaque année plusieurs propriétaires décident d'absorber une partie de la hausse de taxes pour limiter l'augmentation de loyer qui serait autrement répartie aux locataires. Or, la méthode actuelle utilisée pour fixer les loyers ne permet aucune souplesse : vous devez récupérer la hausse de taxes subie dès maintenant, faute de quoi cette possibilité disparaît à jamais.

Plusieurs propriétaires pensent qu'ils peuvent moduler l'augmentation de loyer reliée à la hausse de taxes en imposant à leur locataire une hausse plus faible la première année, pour ensuite absorber la différence jusqu'à l'an prochain ou même, sur plusieurs années afin de limiter l'impact sur le montant du loyer pour conserver leur locataires.

Dans le contexte actuel, le taux de vacance étant faible aussi, nous vous recommandons de faire la hausse de loyer à laquelle vous avez droit.

En effet, la hausse des taxes est une des rares dépenses qui peut être imputée en totalité aux locataires.

Agir autrement dans un contexte où les hausses de loyer sont déjà sur-réglementées par l’état selon un système de fixation de loyer désuet qui ne tient pas compte de la réalité de l’entretien d'un immeuble au Québec, il est hasardeux d’agir autrement.

Nous vous invitons donc à faire la démarche et à calculer la hausse pour vos locataires. Il serait donc imprudent pour un propriétaire d’immeuble locatif en 2020 de faire parvenir à son locataire la hausse de loyer avant d’avoir pris connaissance du montant de la taxe municipale.

Nous offrirons dans plusieurs régions du Québec et, par l’entremise des plate-formes internet, des ressources afin de bien calculer ces hausses.

Nous vous invitons à télécharger sur votre appareil Ipad, Iphone, Android ou Windows 10 l’application APQ mobile pour faire ces calculs. Il faut noter que pour le moment, c'est évidemment le calclul 2019 qui est en place. Le calcul 2020 sera mis à jour dès que les chiffres de la Régie du logement seront connus, normalement dans la troisième semaine du mois de janvier 2020.
Vous pourrez ainsi avoir le cœur net pour la hausse de loyer pour chacun de vos immeubles.

Dans l’intervalle, nous vous souhaitons un joyeux temps des fêtes et nous vous invitons a communiquer avec nous pour toute question.

Nous sommes là pour vous aider.

0 Réponse à “Les hausses de taxes dans les différentes municipalités du Québec et leurs impacts sur les propriétaires de logements locatifs”

Laisser un commentaire