Sujet: Divers

Les inondations et les feux coûteraient de plus en plus cher au Canada

Publié le by Service des communications (author)

Les inondations et les feux coûteraient de plus en plus cher au Canada -

Les inondations et les feux coûteraient de plus en plus cher au Canada

Selon un article publié sur le site de Radio-Canada, les dommages des inondations et des incendies de forêt coûtent 1 milliard de dollars chaque année aux contribuables canadiens, a affirmé le ministre canadien de la Sécurité publique et de la Protection civile Ralph Goodale.

En effet, les couvertures de police d'assurance, dans la majorité des cas, ne couvrent pas les dommages causés par des catastrophes naturelles.
C'est le Gouvernement qui alloue une somme à chaque personne en fonction de sa réclamation.

La Banque du Canada laisse inchangé le taux cible du financement à un jour à 1½ %

Publié le by Service des communications (author)

La Banque du Canada laisse inchangé le taux cible du financement à un jour à 1½ % -

La Banque du Canada laisse inchangé le taux cible du financement à un jour à 1½ %

La Banque du Canada a annoncé aujourd’hui qu’elle maintient le taux cible du financement à un jour à 1½ %. Le taux officiel d’escompte demeure donc à 1¾ %, et le taux de rémunération des dépôts, à 1¼ %.

L’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté pour atteindre 3 % en juillet. Ce taux supérieur aux prévisions est surtout attribuable à la hausse soudaine des tarifs aériens, une des composantes de l’IPC. La Banque s’attend à ce que l’inflation mesurée par l’IPC redescende vers 2 % au début de 2019, à mesure que les effets des hausses passées des prix de l’essence se dissiperont. Les mesures de l’inflation fondamentale utilisées par la Banque demeurent fermement autour de 2 %, ce qui cadre avec une économie tournant à un niveau proche de sa capacité depuis un certain temps. La croissance des salaires reste modérée.

Vous déménagez? Prenez garde à vos renseignements personnels!

Publié le by Service des communications (author)

Vous déménagez? Prenez garde à vos renseignements personnels! -

Vous déménagez? Prenez garde à vos renseignements personnels!

L’habituelle période de déménagement est en juillet pour nombre de Québécois et qui dit déménagement dit envie de désencombrer. Pour éviter que votre grand ménage ne vire au cauchemar, prenez garde aux données personnelles que vous risquez de laisser à la portée de gens mal intentionnés.

Qu’il s’agisse de votre contrat d’entretien de pelouse de l’été dernier, des étiquettes de vos contenants de médicaments périmés ou même de vieilles factures, ces articles jetés aux rebus révèlent assez d’information sur vous pour vous rendre vulnérable au vol d’identité.

Résultats intéressants du rapport de la SCHL sur le comportement des acheteurs

Publié le by Service des communications (author)

Résultats intéressants du rapport de la SCHL sur le comportement des acheteurs -

Résultats intéressants du rapport de la SCHL sur le comportement des acheteurs

À Vancouver et à Toronto, 48 % des acheteurs ont dépensé plus que prévu pour l’achat de leur logement. À Montréal, seulement 24 % des acheteurs ont dépassé leur budget.

À Vancouver et à Toronto, environ 55 % des acheteurs ont participé à une surenchère, contre 17 % à Montréal.

À Vancouver, 68 % des répondants croient que les acheteurs étrangers exercent une forte influence sur les prix des logements. À Toronto, 48 % des répondants sont du même avis.

Qui achète des habitations dans les différents secteurs de la région de Montréal?

Publié le by Service des communications (author)

Qui achète des habitations dans les différents secteurs de la région de Montréal? -

Qui achète des habitations dans les différents secteurs de la région de Montréal?

La Société canadienne d'hypothèques et de logement fait la première analyse détaillée de cette question dans son dernier Marché sous la loupe. Pour ce faire, nous avons étudié les ménages ayant acheté un logement à Montréal entre mai 2015 et mai 2016. Voici les caractéristiques que nous avons examinées :

- provenance géographique du ménage;
- âge du principal soutien du ménage;
- type de ménage (personnes vivant seules, couples avec ou sans enfants, et ainsi de suite);
- revenu médian avant impôt des ménages.