Exigences en sécurité incendie dans les immeubles à logements

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Réglementation

Exigences en sécurité incendie dans les immeubles à logements

La Ville de Sherbrooke a mis en place plusieurs exigences au niveau de la sécurité incendie dans les immeubles locatifs. Entre autre, le nom et le numéro de téléphone d’au moins deux personnes qui pourront intervenir lors d’une situation d’urgence doivent être fournis au Service de protection contre les incendies de Sherbrooke.

Voici les éléments de sécurité incendie vérifiés lors de l’inspection d’un immeuble à logements par le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke. Il importe de s’assurer que les immeubles sont conformes aux normes en tout temps.

Si un réseau avertisseur d’incendie était exigé lors de la construction du bâtiment, il doit être conforme aux exigences du Code de construction du Québec, édition 1995. Il doit également être vérifié annuellement par un technicien spécialisé. Les immeubles construits après le 12 octobre 2011 doivent être munis d’un réseau avertisseur d’incendie conforme au Code de construction du Québec, édition 2005.
Tous les étages d’un logement doivent être munis d’un avertisseur de fumée, remplacé tous les dix ans. Il importe de remplacer un avertisseur électrique par un autre avertisseur électrique, contenant de préférence une pile d’appoint en cas de panne électrique.
Chaque étage d’un bâtiment doit être pourvu d’au moins un extincteur portatif de classe minimale 2A-10BC. Celui-ci doit être suspendu au mur et visible, en plus d’être vérifié chaque année par un technicien spécialisé.
Toute porte d’issue d’un immeuble de plus de deux étages d’hauteur de bâtiment doit être identifiée au moyen d’un panneau indiquant une sortie. Ce dernier doit demeurer éclairé, lorsque le bâtiment est occupé, et être relié à une source d’électricité auxiliaire en cas de panne.
Les portes d’issues doivent en tout temps être praticables, c’est-à-dire déverrouillées et dégagées. Toutes les portes coupe-feu, incluant celles menant aux cages d’escaliers, doivent toujours être fermées.
Les issues et les principaux corridors doivent être pourvus d’un éclairage de sécurité fonctionnel fournissant un minimum de dix lux au sol. Cet éclairage doit avoir une autonomie d’au moins 30 minutes.
Les ouvertures pratiquées dans les plafonds et les murs coupe-feu doivent être obturées. Les fuites d’eau en contact avec le câblage électrique doivent être colmatées.
La salle de fournaise et la salle électrique ne doivent pas servir de lieu d’entreposage. Seuls les articles nécessaires à l’entretien ou au fonctionnement des équipements sont permis. Les appareils de chauffage, de ventilation et d’air conditionné doivent être entretenus annuellement.
Un espace utile d’au moins un mètre doit être conservé devant les panneaux électriques.
L’isolant rigide et la mousse d’uréthane doivent toujours être recouverts.
Les bouteilles de gaz propane ne doivent en aucun cas être entreposées à l’intérieur.
Les matières combustibles qui, en raison de leur quantité, présentent un risque d’incendie accru doivent être éliminées des logements, des issues et du pourtour de l’immeuble.
Les bacs de matières résiduelles et les conteneurs à déchets doivent être conservés à une distance minimale d’un mètre du bâtiment.


Source : https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/services-municipaux/service-de-protection-contre-les-incendies/prevention/exigences-en-securite-incendie-dans-les-immeubles-a-logements/

0 Réponse à “Exigences en sécurité incendie dans les immeubles à logements”

Laisser un commentaire