Eau potable : la tarification est à nos portes

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Environnement

Source: Argent

Eau potable : la tarification est à nos portes

Les municipalités du Québec devront mettre l’épaule à la roue pour répondre aux objectifs de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable qui vise une réduction de 20 % de la consommation totale.

En mars 2011, le gouvernement du Québec a dévoilé la Stratégie d’économie d’eau potable qui pourrait permettre à terme des économies de 2 milliards $ sur 20 ans.

Dès avril, les municipalités devront déposer leur premier bilan accompagné de plans d’action. En avril 2014, elles devront avoir réduit de 10 % la quantité d’eau distribuée par personne, soit la moitié de l’objectif fixé, à défaut de quoi le ministère leur imposera l’installation de compteurs d’eau dans les secteurs non résidentiels.

Réduire les fuites

Non seulement la stratégie vise à réduire la production moyenne d’eau par personne au Québec, mais les municipalités devront par ailleurs réduire les fuites pour l’ensemble des réseaux d’aqueduc.

« Si l’objectif global est atteint, le gouvernement n’aura pas à intervenir », a ajouté M. Mathieu Laneuville, fonctionnaire au ministère des Affaires municipales.

Par contre, si les objectifs ne sont pas satisfaits, le gouvernement sera plus sévère pour les municipalités récalcitrantes. On prévoit l’introduction d’une tarification dès 2017. Les municipalités performantes seront toutefois exemptées.

« Pour les commerces et les industries, la tarification est à nos portes. Pour ce qui est du résidentiel, je pense qu’on est encore loin », a commenté M. LeBlanc.

La mise en place de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable ne devrait rien coûter aux contribuables, a affirmé M. Laneuville, puisqu’elle permettra, au contraire, des économies appréciables, notamment en évitant d’avoir à construire de plus grandes usines de traitement.

Le Québec est l’un des plus grands consommateurs d’eau au monde, avec une distribution moyenne de 795 litres par personne par jour. L’abondance de la ressource rend les campagnes de sensibilisation moins convaincantes.

http://www.mamrot.gouv.qc.ca/grands-dossiers/strategie-quebecoise-deconomie-deau-potable/a-propos-de-la-strategie/

&

0 Réponse à “Eau potable : la tarification est à nos portes”

Laisser un commentaire